Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 janvier 2012

Mélenchon : la reconquête d’une gauche populaire ?

Cliquez ici pour le texte complet en PDF

J’inaugure ici une série d’articles sur les principaux candidats aux élections d’avril prochain, en m’attachant plus particulièrement à ceux dont l’opposition revendiquée à l’ordre établi mérite un commentaire distinct de celui de l’ordre général des choses, que j’ai abondamment abordé par ailleurs. Ces articles n’ont pas pour vocation de déboucher sur un appel à voter, ou ne pas voter, pour tel ou tel ; d’autres s’y emploient avec enthousiasme. Mon ambition se réduit à contribuer au décryptage des enjeux et des positionnements.


Lors de l’émission « on n’est pas couchés » de ce samedi 28 janvier, Jean-Luc Mélenchon a offert une nouvelle démonstration de son bagou et de son humour. Sa personnalité présente un accord miraculeux avec la position qu’il revendique dans le champ politique – celle d’un tribun de gauche, défenseurs des classes populaires face à un establishment défenseur les privilèges. Et pourtant sa verve semble impuissante à conjurer ce qu’il présente lui-même comme l’un des principaux enjeux de cette élection, à savoir l’influence grandissante du Front National dans les milieux populaires. Plus généralement, passé la sympathie qu’il inspire, on ne peut que rester dubitatif devant l’imprécision et les contradictions de son discours.

 

Cliquez ici pour le texte complet en PDF

19:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonjour,

Je viens de découvrir votre blog récemment et je trouve vos analyses pour le moment assez justes. J'ai un problème purement pratique, c'est que j'utilise beaucoup les flux rss pour lire notamment des articles depuis mon téléphone. Malheureusement, le texte complet se trouve sur votre site en pdf. Les pdf sont bien plus lisibles, mais ils ne sont pas accessibles par les flux rss... Ce qui est assez frustrant ! Est-ce que vous ne pourriez pas mettre l'intégralité du texte sur votre blog, tout en gardant une version en pdf ?

Bien à vous,

Écrit par : nyan | 29 janvier 2012

Bonjour,
Comme vous m'avez fait l'honneur de commenter mon blog, je me permets de commenter le votre. J'ai trouvé votre analyse du phénomène Mélenchon (et au délà, la problématique de la "gauche radicale") très pertinente.Je ne partage pas par contre votre conclusion optimiste sur la "radicalisation". La "radicalisation" fondée exclusivement sur les valeurs "sociétales" des classes moyennes s'est toujours terminée dans des larmes. Il n'est pas inutile de rappeler ici l'aventure d'Action Directe et des Brigades Rouges...

Écrit par : Descartes | 05 février 2012

Bonjour Descartes,

Cet échange de remarques et critiques me satisfait pleinement. C'est vrai que je devrai préciser ce que j'entends par "radicalisation" et par "classes moyennes". Celles qui soutiennent Mélenchon sont plutôt des "classes moyennes inférieures", petite bourgeoisie salariée ou aristocratie du prolétariat tertiaire... (il faudra un jour s'atteler à remettre des concepts précis sur ces classes sociales remodelées). Toujours est-il que de mon point de vue leurs "valeurs sociétales" relèvent plutôt du conformisme néobourgeois que d'une radicalisation. Ce derniers terme renvoyait dans mon esprit à une remise en cause sérieuse du néocapitalisme qui aujourd'hui étend son entreprise dérégulatrice à leurs statuts et leurs revenus qu'ils avaient la naïveté de croire "protégés". Si je ne me trompe pas, la revendication sociale se recomposerait au détriment du "sociétal".

Écrit par : J. Halpern | 05 février 2012

@ Nyan
Je tiendrai compte de votre remarque et présenterai dorénavant une version HTML de mes textes.

Écrit par : J. Halpern | 05 février 2012

Les commentaires sont fermés.